Logo Rucher
Bienvenue au Rucher de la Bouverie


Un million d'abeilles et leur apiculteur réunissent efforts et savoir-faire, créant ainsi des miels de haute qualité qui ont le goût de la Provence, pays du soleil.

Prochaines rencontres

Fête du Miel
7 au 8 oct. 2017, Les-Arcs-sur-Argens
Plus d'infos

photo François Laponche

Je suis apiculteur en quatrième génération : Comme mon père, mon grand-père et mon arrière-grand-père, je fais chaque année les grandes transhumances entre Roquebrune-sur-Argens (Var), le Massif des Maures et la Haute Provence – et bien plus loin souvent – afin d'amener mes abeilles aux lieux de récolte traditionnels de ma famille. C'est ainsi que je peux récolter un merveilleux produit naturel, qui est ensuite centrifugé de manière traditionnelle et mis en pot dans les ateliers du Rucher de la Bouverie.

François Laponche

Nos Miels

Label IGP

Des miels savoureux récoltés de manière traditionnelle
dans les maquis de la côte provençale, sur le plateau de Valensole
ou dans les vallées alpines.

Vous trouverez des renseignements détaillés sur chacune de ces variétés (ainsi que les prix et la disponibilité) dans notre boutique web. Il suffit de cliquer sur les noms des miels. Vous pouvez également télécharger ici la liste des tarifs.


Miel de Lavande

Histoire du Rucher de la Bouverie

La famille Laponche est dans l’apiculture depuis 1925 soit quatre générations.
Un tour dans le passé pour retracer l’historique d’une tradition familiale.

Fondée en 1925 à Draguignan
Mangez du miel - publicité années 30

Le jeune Eugène Laponche, arrivé tout juste de l'Auvergne, s'installe à Draguignan dans le Var. Ayant épousé la fille d'un apiculteur, il se passionne aussi pour la profession de son beau-père. C'est ainsi qu'il débute, en 1925, dans l'apiculture avec une cinquantaine de ruches modernes (ruches à cadres). Le climat méditerranéen aidant, son rucher prospéra rapidement.

Premières transhumances

Dans son souci de moderniser sa profession, il crée un type de ruches de petit gabarit permettant un transport et une sélection plus facile des différents miels : La Varoise est née, une ruche qui sera utilisée pendant longtemps dans la région.


Ses premières transhumances se font encore en charrette jusque dans l'actuel plateau de Canjuers pour les lavandes, le thym ou la sarriette. Avec l'apparition des camions se développe la transhumance moderne; nous sommes dans les années 1930.

Lavande et abeilles, une grande amitié

Dans un même temps, la plantation importante de lavandin (Lavande Hybride très mellifère) sur le plateau de Valensole permet d'assurer une récolte régulière et abondante de miel de lavande. Celui-ci deviendra le produit phare de l'entreprise et des apiculteurs varois. Eugène Laponche crée un commerce de vente de matériel apicole et de négoce de miel. enfumoir ancienDurant la seconde guerre mondiale, la pénurie de sucre fait augmenter les ventes de miels.

Fournisseur officiel des J.O.

Ses fils Emile et André reprennent l'exploitation dans les années 1950. Ils diversifient les transhumances, augmentent le cheptel qui atteint 1400 ruches, et le volume de négoce de miel s'accroît dans la grande distribution et les collectivités. En 1968, ils sont fournisseurs officiels de miel de lavande pour les Jeux Olympiques de Grenoble.

Nouveaux défis

Dans les années 1960, l'importation massive de miels étrangers entraîne une chute des cours, cela poussant certains apiculteurs à arrêter la profession. André Laponche, devenu le seul responsable de l'entreprise, fait face à cette crise majeure grâce à la diversification et assure tout de même l'emploi de cinq personnes.

Passion et courage

Son fils François apprend le métier pendant ses vacances. Après avoir obtenu un brevet de technicien agricole, il devient à son tour apiculteur en 1973 et reprend l'entreprise familiale. Les années 1980 sont marquées par un engouement pour les produits naturels et régionaux dont le miel. Mais aussi par l'arrivée d'un parasite, le varoa, qui détruit une grande partie du cheptel français. François Laponche recentre l'entreprise sur la production de miel et la vente de colonies, et il pratique la grande transhumance. Avec passion et courage, il poursuit la belle tradition apicole de sa famille.

Lecture complémentaire

Nice Matin a raconté la "saga" des apiculteurs Laponche: Du miel made in Provence (paru le 26 septembre 2011)

Le métier artisanal d'apiculteur

francois
Être apiculteur n’est pas un métier comme les autres. Celui qui l'a choisi est prêt à voyager des milliers de kilomètres par an en camion, dont une partie sur des chemins plutôt difficiles, à l'écart des grandes routes. Il peut travailler tard, car les abeilles doivent transhumer la nuit, lorsqu'elles ont regagné leurs ruches. Par contre, il n'a pas besoin d'adhérer à un club fitness, car il a l'habitude de lever des poids...

L'apiculteur doit placer ses abeilles au bon moment au bon endroit s'il veut récolter des bons miels. Mais souvent, même en région provençale qui semble être fleurie plus longtemps que d'autres pays, on dépend du temps et des saisons. Des fois, il faut renoncer à l'une ou l'autre variété, ou se contenter d'une récolte petite, comme ce fut le cas dans l’année très sèche de 2003 avec les miels de lavande, de romarin ou de châtaignier.

récolte

Ensuite, quand les ruches sont pleines, il faut centrifuger des centaines de cadres, filtrer le miel, le mettre en pots et l’étiqueter. Un travail qui demande de la concentration, du savoir-faire et qui doit à tout moment correspondre à nos critères de qualité. Puis vient le moment où, un jour de dimanche à la Fête du Miel de Roquebrune par exemple, on regarde déguster les amateurs. Moment de bonheur pour le client et l’apiculteur!

Lecture complémentaire

Être apiculteur à la Bouverie : Une interview du magazine Bah Alors ? Hebdo avec François Laponche et son confrère. L'apiculture, la mobilité, l'esprit d'équipe, et la météo: Des animaux et des hommes (Juin 2016)

L'ami des Jardins

Le magazine L'Ami des jardins a accompagné François Laponche dans son rucher. Retrouvez ce reportage:
Envie de faire du miel" (No. 1008/ juillet 2011)

Nous visiter

Le Rucher de la Bouverie vous invite à venir déguster ses miels sur place!


photo magasin
Adresse

Rucher de la Bouverie
Domaine Agricole de la Bouverie
Avenue des Grands Pins Parasols
83520 Roquebrune-sur-Argens

Pour nous joindre:

Tél. +33 (0)4.94.40.01.69
info[at]rucherdelabouverie.com
ou utiliser le formulaire contact

Horaires

Le magasin est ouvert:
Tous les jours sauf mardi et dimanche
de 10 à 12 h / 15 à 19 h
(Groupes sur rendez-vous)


Dégustation gratuite.

Nous vous y proposons également une petite gamme d'autres produits de la ruche :
Pollen • Bougies en cire d'abeille • Savons • Produits Apimab

Autres points de vente de nos miels
  • Maison du Terroir, 83520 Roquebrune-sur-Argens (Place Alfred Perrin; pour les horaires, consulter Maison du Terroir)
  • Caveau Saint Romain – Vignerons de Saint-Romain (pour les horaires, consulter 04.94.70.25.68) : Nationale 7, 83490 Le Muy
Les marchés :
  • Agay : Jeudi
  • Fréjus-Plage : Dimanche
  • Les Issambres : Lundi
  • Mandelieu : Mercredi
  • Saint-Raphaël : Vendredi